Bordeaux - Lyon - Montpellier - Nantes - Paris - Rennes - Suisse .
Bordeaux - Lyon - Montpellier - Nantes - Paris  - Rennes - Suisse             .

TEMOIGNAGES

FORMATION DE PARIS

Témoignage d’une enseignante dans un lycée de la région parisienne, professeur d’histoire-géographie, faisant de l’art-thérapie pendant les heures de tutorat avec l’accord de la direction qui s’ouvre volontiers à l’expérience du « dessin évolutif »

 

« Je remercie beaucoup Marie-Odile qui m’a permis de commencer l’art-thérapie évolutive au lycée Albert Camus de Bois-Colombes en 2012. J’ai suivi 22 élèves au total sur une période de deux ans. Marie-Odile a eu la générosité d’offrir beaucoup de son temps pour me donner des conseils qui ont permis de m’éclairer sur le cheminement des élèves, et pouvoir ainsi les aider à trouver leur belle voie, des perpectives nouvelles envisageables pour un épanouissement de leur être. J’envoyais les diaporamas des dessins de élèves à Marie-Odile qui, par téléphone, me rassurait dans ma démarche, me transmettait des informations que je n’avais pas vues et qui complétaient mon travail. Son expérience d’art-thérapeute m’a donné confiance dans la pratique, et m’a permis d’exercer dès ma première année de formation à l’Ecole Plénitude. Les élèves ont bénéficié de cet enseignement nouveau et en sont très reconnaissants, comme je le suis envers Marie-Odile. Cette chaîne d’union que forme la transmission entre élèves, moi, professeur dans un lycée et Marie-Odile, formatrice et une des fondatrices de cette école qui applique la Psychosynthèse permet de faire comprendre l’art-thérapie évolutive à la jeunesse qui a toute la vie pour découvrir les perspectives merveilleuses que l’humanité peut envisager ».

P.

dessin d'un jeune fille de classe de 1 ère

Voici quelques témoignages d’élèves :

 

« le dessin évolutif m’a fait du bien. La réflexion qu’on a partagée sur mes dessins m’a aidée à comprendre ma difficulté, je suis plus sereine. J’ai davantage confiance, je me suis déculpabilisée, j’ai moins rejeté la faute sur moi. J’ai eu du plaisir à dessiner, j’ai eu l’impression d’avoir rejeté un poids et de m’être exprimée librement sans jugement » A.

 

« J’ai apprécié le dessin évolutif, cela m’a fait du bien de m’exprimer en représentant des choses que j’aime en rapport avec ma personnalité, j’essaie d’appliquer les conseils. » C.

 

« Cela m’a permis de libérer les émotions telle que la tristesse, l’angoisse, mais ça donne aussi du plaisir de dessiner et d’avoir des conseils ». D.

 

« ça m’a aidé à destresser, à me réorienter vers la bonne voie, j’ai davantage confiance car j’ai compris que je devais prendre mon temps, ça m’a détendue ». V.

 

« J’ai beaucoup apprécié le dessin évolutif, car ça m’a permis de relâcher sur tout ce qui se passe autour de moi. En plus, j’ai reçu beaucoup de conseils de personne extérieure qui m’ont fait évoluer. J’ai davantage confiance en moi, je m’occupe plus de moi et dis ce qui me dérange tout en restant polie. J’ai eu beaucoup de plaisir à dessiner. Le dessin m’a permis de mieux visualiser les problèmes. » C.

FORMATION DE NANTES

 

«Ce que je trouve fascinant dans ce travail, il y a la liberté de faire, pas de notion  de réussite, de production, c’est vraiment un espace de liberté. Je me suis sentie accueillie avec mon handicap sans être obligée de le justifier, on est entière, une personne dans sa globalité, seule je n’aurais pas pu faire ça. Tu me permets dans un temps et un espace donné d’être là, d’avoir un espace pour moi, je sens le cheminement qui se fait, il se fait à mon rythme ca aussi c’est drôlement précieux. Je sens ces dessins, ces peintures, j’aime la matière de la peinture.  Je suis intéressée par la spiritualité, ce que j’apprécie avec ce travail je n’aurais pas pensé sur la ligne de vie à la reprendre en positive. Je ne pense pas au positif… C’est dans ton discours le positif, et j’arrive à le percevoir dans les dessins.

C’est vraiment un lieu de permission. C’est une autorisation à être présent à ce que je fais sans jugement, et ça c’est super important. Ce travail se fait en douceur. Je suis étonnée de ce qui peut être déposée sur le papier. Je ne me rendais pas compte de la puissance de ça. Ca fonctionne parce que tu es compétente et à l’écoute. C’est quelque chose qui se vit et qui se ressent. Pour moi l’art-thérapie n’est pas un outil, c’est un processus.»

M. (atteinte de maladie chronique,  accompagnée au Chu de Nantes par Marie-Odile Brêthes dans le cadre de l'Education Thérapeutique. De 2013 à 2015 )

 

« Comme l’art-thérapie moi je suis contente d’avoir essayé (F 7 ans)… moi très contente (A 10 ans)…. Car en même temps c’est calme et en même temps on peut faire des dessins avec plein de couleurs. J’aime l’art-thérapie parce que on peut exprimer sa créativité, on peut laisser parler, c’est comme si il y avait une clé et on trouvait la clé, on lâchait nos pensées et on met tout ça sur un dessin, moi je pense que c’est ça. En plus t’es super gentille !!!(A. 10 ans)

Même si j’ai de l’eczéma c’est pour calmer ça je suis contente  d’avoir découvert cela car je prends en même temps du plaisir c’est pas que pour mon eczéma. (F. et A. enfants accompagnées au Chu de Nantes par Marie-Odile Brêthes dans le cadre de l'Education Thérapeutique. de 2013 à 2015)

 

Pour moi l’art thérapie évolutive® est une « expérience sans fin ».

Elle m’a permis une transformation profonde, une renaissance à une nouvelle conscience de la vie et un réveil de ma créativité endormie.

De la kinésithérapeute que j’étais à l’art-thérapeute évolutive en devenir en passant par la profession de thérapeute psycho corporel que j’exerce aujourd’hui j’ai toujours cherché le lien d’harmonie entre le corps et la psyché, la terre et le ciel, la matière et l’esprit, le conscient et l’inconscient, l’égo et l’âme.

La lecture des symboles dans le dessin ou le modelage, l’écoute des synchronicités, la confiance en mes intuitions rajoute une dimension spirituelle à mes séances, ce travail transpersonnel permet à la personne de s’extirper de la souffrance de son histoire pour laquelle elle vient consulter. Je fais dessiner avant ou après le rebirth, J'ai expérimenté les deux. Dans les deux cas, c'est complémentaire, mon accompagnement thérapeutique est plus pertinent et affiné ;  argumenté par de solides bases de psychologie humaniste.

Enfin j’ai pu concrétiser un rêve, celui de partager une aventure d’art-thérapie humanitaire en orphelinats en Inde avec  des formateurs dont les valeurs sont l’amour, le don et le service. Un merveilleux cadeau ! Immense gratitude ! Voyez !…l’expérience est sans fin !

S. (thérapeute psycho-corporel et art-thérapeute évolutive)

FORMATION DE BORDEAUX

2010, Bordeaux Bonjour Catherine, Je voulais te dire que j'ai passé un super WE avec toi et les deuxièmes années, ces deux jours ont été pour moi d'un enrichissement véritable et m'ont permis de voir à l'oeuvre le processus du dessin qui va conduire au changement. A mon retour, dans la boîte à lettres, il y avait le livre de Marie-Odile Brêthes, Le Dessin guérisseur. Je suis déjà à la page 61... ce livre complète à merveille tes cours.

 

 

2011, Bordeaux....cette formation est remise en question totale sur soi, sur la vision de la vie... et du coeur! C'est heureux que des personnes désirent notre aide pour aller mieux. J'ai l'impression que j'ai traversé des marécages et que je rencontre enfin une rive accueillante, une paix intérieure. Merci pour ce que tu nous donnes, ce que Tu Me donnes. Ta formation est une élévation et une joie!

 

2011, Bordeaux Grand merci pour ta patience, ton accompagnement précieux, ta bienveillance! Ces temps vécus lors de cette formation que tu animes si bien, me sont cadeaux de vie!

 

2011, Bordeaux Encore merci, Catherine, pour les photos, pour ton accompagnement et la qualité de la formation que tu nous transmets.

 

 

TEMOIGNAGE DE D. EDUCATRICE SPECIALISEE

« Des nombreuses formations suivies depuis 28 ans, l'Art Thérapie Evolutive®est celle qui a touché en profondeur mon Etre et a redonné de l'élan à ma pratique professionnelle.

L'Art Thérapie Evolutive® m'a aidée à développer une dimension spirituelle latente. Elle est venue réveiller la créativité en sommeil et la notion de « divin »en moi et m'a orientée vers des lectures et des auteurs d'un rare charisme. Elle a redynamisé ma démarche de rééducatrice dans le cadre de l'Education Nationale.

En accordant désormais une place de choix au dessin, j'ai pu accéder à une meilleure compréhension de l'enfant dans l'expression symbolique de ses difficultés, de ses représentations, de son rapport au monde, au savoir et à lui-même.

Aujourd'hui, en 2e année, je ressens une formidable bouffée d'oxygène annonciatrice d'une prochaine renaissance. Toute ma gratitude à l'Ecole Plénitude qui m'aide par son enseignement et les écrits de leurs créateurs à avancer sur mon chemin de vie.»

 

 

 

STAGES D'ETE

Bonjour Marie Odile, 

Bonjour Alain,

L'école Plénitude a maintenant de nouveaux visages et de nouveaux paysages pour moi. Je reste émerveillée par tout ce que j'ai ramené de ces quelques jours. Une petite synchronicité ou deux au passage. Dans mon compartiment est monté quelques gares après le départ, une colonie de vacances, des gamins sympas me semblait-il mais un petit bonhomme de 5/6 ans était inconsolable d'avoir vu claquer son ballon de baudruche et avait déjà, tout petit, développé une puissante stratégie de victime qui remplissait le compartiment de ses cris perçants. Je suis allée demander à la monitrice, une nana sympa et ouverte si elle avait des crayons de couleurs - non elle n'avait pas - j'extirpe mes pastels de la valise au risque de ne pas pouvoir la refermer et j'arrive à convaincre le petit bonhomme de venir dessiner son ballon. J'ai passé un merveilleux voyage à le faire dessiner, à commenter les nuages, à parler d'arc en ciel (c'est ce qu'il a dessiné après les ballons qu'il m'a offerts) puis il s'est endormi. La monitrice m'a remerciée et quand je lui ai dit que je revenais d'un stage d'art thérapie, elle m'a dit  "Je m'en doutais, ma mère est art thérapeute elle même"

A la gare à Lyon, un autre cadeau, un piano, un vrai dans le hall et un homme qui jouait un air doux.
Je ne vous parle pas des bras costauds qui ont  porté ma valise à chaque montée ou descente sans que je n'ai même à souhaiter quelque chose, jusqu'à une voisine de mon immeuble avec qui j'ai fait connaissance pendant que nous marchions, une japonaise chorégraphe.  Quel voyage à Nantes !
Aussi je tiens à vous remercier encore, l'un et l'autre pour votre accueil, la générosité que vous mettez à nous tendre la main pour nous hisser vers des cimes où tout est plus beau et tellement plus vibrant.
Je pars gonflée à bloc vers mon deuxième stage animé par Sylvie Lamoure avec Elisabeth que vous connaissez et Lydia  pour  peindre la joie de vivre !
Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Ecole Plenitude